Home Contact
Suivez-nous sur Facebook ainsi que sur Twitter !

Projet pilote/Ouverture de postes à des personnes non qualifiées pour effectuer les tâches des infirmières autorisées: réaction de la CIISOQ

Projet pilote/Ouverture de postes à des personnes non qualifiées pour effectuer les tâches des infirmières autorisées: réaction de la CIISOQ
3 Avril 2021  - 5950visites

Le 3 avril 2021

Madame
Monsieur,

Nous sommes outrés d’apprendre les intentions du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, la mise en œuvre d’un projet pilote leur permettant l’embauche des personnes non qualifiées afin d’effectuer les tâches des infirmières autorisées, en salle d’opération. Nous dénonçons les graves dangers pour la SÉCURITÉ des patients.

Les infirmiers et infirmières en bloc opératoire sont des professionnels qui veillent à la protection et la sécurité des patients en chirurgie. Dans ces conditions, il est de notre devoir de dénoncer un tel projet pilote.

Comment une personne détenant un diplôme secondaire pourrait-elle après 8 semaines de formation maison, acquérir suffisamment de connaissances lui permettant de travailler dans un milieu hautement spécialisé et complexe où les patients sont en dépendance totale de nos soins ? Un infirmier ou une infirmière détenant un minimum de 3 ans d’études postsecondaires ainsi qu’un infirmier ou une infirmière auxiliaire ayant obtenu un diplôme d’études professionnelles suivant un programme de 18 mois, doivent se plier à une formation d’une durée moyenne de 2 SEMAINES de théorie et de 4 MOIS de pratiques avant d’être autorisé à pratiquer leur métier seul et non supervisé en salle d’opération.

Avec ce programme, le message lancé à la population démontre qu’il n’est pas important d’avoir du personnel qualifié lors des opérations chirurgicales.

Nous ne sommes pas des « donneuses » d’instruments.

La pénurie de personnel existe depuis longtemps et a malheureusement été exacerbée par la COVID-19 et le délestage. Il faut travailler de concert avec nos établissements afin d’identifier les causes du départ des infirmières soit : les temps supplémentaires obligatoires (TSO), la non-reconnaissance du travail et ce, avant de penser à les remplacer par une main-d’œuvre moins qualifiée.

La non-reconnaissance du rôle et de l’importance de nos compétences d’infirmiers et d’infirmières spécialisés a assez duré. C’est une insulte à notre identité d’infirmier et d’infirmière.

La Corporation des infirmières et des infirmiers de salle d’opération du Québec (CIISOQ) existe depuis 68 ans, les patients ont toujours été au centre de nos préoccupations, dans une perspective d’amélioration constante pour les soins offerts à la population. Pour la CIISOQ, il est clair que ce projet pilote priorise des enjeux financiers au détriment de la sécurité et du bien-être des patients.

Sincères salutations,

Geneviève Aubry inf. B.SC. , IPAC
Présidente intérimaire CIISOQ
www.ciisoq.ca
presidence@ciisoq.ca

Post ID:4429
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment
Vous devez vous connecter pour pouvoir commenter cette nouvelle
  • Tous droits réservés. CIISOQ © 2021
Hosted by BlueHost
PageID: 4429